Le magazine des débutants du poker en ligne - le poker de zéro à As

Sondage

Vous et le poker (sondage)

Connexion utilisateur

Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: comments dans _discussthis_discussion_load() (ligne 388 dans /home/riggedpo/pnov/sites/all/modules/discussthis/discussthis.node.inc).
  • Warning : Invalid argument supplied for foreach() dans _discussthis_discussion_load() (ligne 388 dans /home/riggedpo/pnov/sites/all/modules/discussthis/discussthis.node.inc).
Se connecter or to En discuter sur le Forum

Le poker en ligne diffère du poker en "live" par plusieurs aspects... peu ou pas de langage non-verbal à contrôler, systèmes plus automatisés, possibilité de multi-tabler... ce sont là des différences évidentes, mais il en existe une autre à laquelle on pense moins immédiatement : si l'on joue au poker sur un ordinateur, il est peut-être possible de profiter des capacités d'un ordinateur pour se faciliter la tâche, progresser, jouer un poker plus propre, suivre sa progression et ses finances, etc.

Et en effet une foultitude de logiciels existent qui permettent tout cela de façon plus simple et efficace qu'en gérant tout manuellement... passons donc en revue les principales catégories de logiciels.

Avertissement : certains logiciels sont interdits

Attention : Si beaucoup de logiciels sont parfaitement autorisés, admis et légaux, certains sont strictement interdits par la plupart des salles de poker en ligne. Nous allons les présenter et les décrire, mais dans la mesure où ils sont généralement interdits et risqueraient de vous faire bannir si vous les utilisiez, nous ne donnerons aucun nom. En particulier, c'est le cas des bots et de certains logiciels d'aides à la décision. Mais pas seulement...

Les logiciels à peu près toujours interdits

Les bots ne sont rien d'autre que des logiciels qui jouent au poker à votre place. Ils ont été programmés pour se rapprocher au maximum d'un jeu statistiquement optimal et, modulo les situations de downswing, sont donc capables de jouer autaomtiquement un jeu rentable face à des joueurs débutants ou avancés (mais pas face à des joueurs experts). Ces logiciels sont strictement interdits par la quasi-totalité des rooms de poker en ligne et, si vous tentiez d'en utiliser un, vous risqueriez la confiscation de la totalité de vos fonds et le bannissement définitif de la salle de poker en question. Sachez que toutes les salles de poker en ligne ont des systèmes automatisés pour repérer les bots, que ce soit par la façon de jouer ou par analyse de votre PC, et que quoiqu'on vous dise, aucun bot n'est "indétectable".

ATTENTION : il n'y a pas que les bots complets qui sont interdits. Tout logiciel susceptible de prendre la moindre action à votre place est généralement interdit. C'est le cas notamment des "autofold" qui se contentent de coucher automatiquement les mains médiocres, et vous laissent faire ce que vous voulez du reste. Ils sont considérés comme des bots par la quasi-totalité des salles de poker et peuvent entraîner un bannissement.

Plus litigieux, mais généralement interdits aussi, on trouve les logiciels qui vous conseillent en temps réel. Il ne s'agit pas de bots mais de logiciels qui, en temps réel, en lisant le jeu (vos cartes privatives, les éventuelles cartes communes déjà présentes, et pour les logiciels les plus évolués, ce qu'ils savent de vos adversaires), vous indiquent s'il est statistiquement plus rentable de coucher, miser, checker, ou relancer et de combien... on comprends que même si ce ne sont pas des bots à proprement parler (ils ne jouent pas tout seul), ils s'en rapprochent (vous n'êtes plus celui qui réfléchis pour prendre une décision).

Enfin, à peu près toujours interdits également sont les logiciels de partage d'informations entre les joueurs. Il est par exemple strictement interdit de s'asseoir à une table entre amis et de lancer chacun un logiciel annonçant aux autres ses cartes privatives. En l'occurrence, ce n'est pas tant le logiciel qui est interdit que le principe : il est hors de question de se mettre à plusieurs au poker en s'informant en temps réel de sa situation, tandis que d'autres à la table sont mis hors de ce "cercle d'initiés" et se font donc plumer. Même manuellement .Mais a fortiori, tout logiciel qui permet d'automatiser la tâche est presque systématiquement interdit par les salles de poker.

Les logiciels souvent ou parfois interdits

Dans cette catégorie, on trouve un certain nombre de logiciels qui vous informent sur vos adversaires. Il s'agit souvent de bases de données de joueurs avec des informations statistiques à leur sujet permettant de les ranger automatiquement dans telle ou telle catégorie, afin de savoir dès le départ à quoi s'en tenir.
Beaucoup de rooms considèrent que cela relève plus ou moins de la collusion (comme le partage des cartes privatives) et interdisent donc ces programmes. Autant si l'intégralité des infos que vous avez sur les joueurs viennent de vous il n'y a pas de soucis, autant lorsqu'elles viennent d'une base de donnée commune, beaucoup de rooms, notamment PokerStars et Winamax, les refusent.

Au rang des logiciels régulièrement interdits mais pas toujours, les logiciels de datamining : ce sont des logiciels qui vont aller assister à un grand nombre de tournois et cash games de votre room en "spectateur" pendant votre absence, pour en tirer un maximum d'informations utiles sur les autres joueurs, le déroulé des mains, les réactions de chacun etc. Cela permet d'alimenter une base de donnée personnelle d'informations sur les joueurs, sans que vous soyez confrontés à ces joueurs ni que vous ayez besoin d'assister à leurs actions en temps réel. Beaucoup de salles interdisent ces logiciels, parmi lesquels PokerStars, Winamax ou encore Unibet.

Certains logiciels, eux, sont généralement autorisés

Les logiciels autorisés par la quasi-totalité des salles de poker sont ceux qui simplifient ou rendent semi-automatique des tâches que vous auriez pu faire vous-même manuellement, même si sans doute cela aurait été trop pénible pour être vraiment exploitable en temps réel. Il s'agit de logiciels qui ne réfléchissent et n'agissent pas à votre place, et ne reposent pas sur un quelconque partage d'informations. Dans la mesure où ces logiciels sont généralement acceptés par les salles de poker, nous nous permettrons ici de vous en conseiller certains. Il vous appartient cependant de vérifier dans les conditions d'utilisation de votre salle favorite que ces logiciels sont effectivement permis.

Les HUDs et trackers

Nous en parlons ensemble car les logiciels sont souvent deux en un. Vous n'aurez généralement pas un tracker d'un côté et un HUD de l'autre, mais un mélange des deux, le second étant nourri par le premier.
Un tracker est en effet un logiciel qui... traque. En fait, un tracker enregistre vos sessions de poker et un grand nombre de paramètres : il enregistre donc l'historique de vos mains et de votre jeu, l'évolution de votre bankroll, vos victoires et vos défaites, ce qui est bien utile pour analyser votre jeu, repérer vos erreurs, vos leaks (les faiblesses qui ont tendance à vous coûter), mieux vous connaître pour optimiser votre jeu. Mais là n'est pas, en fait, le plus gros intérêt du tracker. Car la plus grande qualité d'un tracker n'est pas sa capacité à enregistrer des informations sur vous. Le vrai avantage d'un tracker de poker est sa capacité à enregistrer des informations sur vos adversaires.

Un tracker permet en effet d'enregistrer les moindres faits et gestes de vos adversaires et d'en compiler automatiquement un grand nombre de statistiques très utiles. Si les termes de PFR, VPIP etc. peuvent paraître plus qu'intimidants pour des débutants, sachez qu'ils n'ont en fait rien de compliqué et qu'ils vous donneront des informations précises et appréciables sur le style de jeu de vos adversaires. Par exemple, PFR signifie "préflop raise" et indique le pourcentage de fois où un adversaire relance avant de voir le flop. VPIP signifie "Voluntarily Puts money In Pot" et correspond au taux de mains où votre adversaire met de l'argent préflop de sa propre initiative : ce peut être en misant, en relançant ou encore en suivant, mais pas simplement en payant les blinds. Sont encore souvent enregistrés le taux de Continuation Bet (CBET), dont nous vous avons expliqué les rudiments dans notre deuxième article de conseils stratégiques.ou l'Agression Factor (AF) qui est en fait un rapport "taux de mises et relances sur taux de calls"...

Il s'agit donc de données simples, qui n'impliquent pas de formules mathématiques compliquées et de données floues ou difficiles à assimiler pour un débutant... en fait, il s'agit sans doute de choses auxquels vous étiez déjà attentifs de manière plus ou moins consciente pour distinguer les différents "types de joueurs" de poker comme on vous l'a appris, mais qu'il serait inimaginable de retenir précisément à la main, de manière propre et systématique, pour chacun de votre adversaire.
Certains trackers enregistrent aussi des statistiques plus complexes (3bet preflop etc.) qui cependant ne présentent pas de réel intérêt pour un débutant. Oubliez-les pour le moment, vous n'en avez pas vraiment besoin à votre niveau et il est inutile à ce stade de se polluer l'esprit avec des données en surnombre et parfois difficiles à saisir.

Le tracker se charge donc d'enregistrer toutes ces données pour vous et automatise la tâche, ce qui vous permet de vous faire une excellente idée, précise, chiffrée, presque "scientifique" du jeu de votre adversaire, plutôt qu'une vague sensation approximative.

Mais tout ceci serait condamné à finir dans une base de donnée que vous ne consultez jamais si ces trackers n'étaient pas accompagnés de HUD.
HUD ? Oui, pour Heads-Up Display.
Pour faire court et simple, il s'agit d'une fonctionnalité du logiciel qui vient s'interfacer avec le logiciel de votre room de poker pour afficher des informations sur vos adversaires en surimpression, à proximité de leur place sur la table. Ainsi, si le tracker a déjà compilé des informations au sujet d'un adversaire, celles-ci seront affichées et mises à jour en temps réel. Il est généralement possible de rajouter des notes manuelles sur chaque joueur, ou encore de lui affubler une couleur particulière permettant de vous créer votre petit système d'étiquette et de voir en un coup d'œil dans quelle catégorie vous avez rangé ce joueur ("agressif", "tight", "dangereux", "idiot", etc.)

Le HUD est donc ce qui permet de profiter réellement de la partie la plus intéressante du tracker : le tracker permet de maximiser les connaissances sur ses adversaires, le HUD permet de restituer ces informations de façon immédiatement accessible et exploitable.

Les trackers et HUDs sont autorisés sur la plupart des salles de poker, à condition qu'ils ne partagent pas leur base de donnée entre plusieurs personnes et n'aillent pas chercher des informations ailleurs sur vos adversaires (toutes les données sont basées sur vos rencontres à vous contre vos adversaires).

Les trackers/HUDs sont nombreux sur le marché, mais les deux plus connus et plus "gros" sont sans doute : PockerTracker 4 et Hold'Em Manager 2 dont les entreprises respectives ont d'ailleurs fusionné à l'automne 2014. Nous pouvons également citer le petit français Xeester très adapté aux anglophobes. Ou encore freepokerDB, qui a l'avantage d'être gratuit mais l'inconvénient de ne pas être simple à installer et utiliser (à réserver aux plus geeks).

Affichage des probabilités et mains possibles

Aux côtés des HUDs, on trouve parfois ces logiciels. La salle TurboPoker en propose même un intégré à son client. Très utile au débutant, ces logiciels vont afficher des informations supplémentaires que la room ne vous donne pas et que les experts du poker ont l'habitude de calculer de tête ou de connaître par cœur : la meilleure main dont vous disposez, sa cote (sa probabilité d'être gagnante, pour faire simple), les différentes possibilités pour qu'elle s'arrange aux prochaines étapes (les outs) afin de former quelles mains, et les probabilités pour que vos adversaires aient une cote favorable (plus de chance que vous d'être gagnant)... bref, ces informations vous permettent, à partir, de vos cartes privatives et à partir de toutes les cartes connues, de vous faire une idée de vos chances d'avoir la meilleure main au showdown... évidemment, il s'agit de probabilités basées sur des données par définition incomplètes, mais elles fournissent une aide précieuse.
Certains de ces logiciels vous informent en temps réel à partir de ce qu'ils lisent sur la salle, tandis que d'autres exigent que vous rentriez les cartes manuellement.

Attention tout de même car la nuance entre un tel outil et un outil de conseil en temps réel est subtile... en général, les salles de poker acceptent de tels logiciels à condition qu'il ne vous dise pas ce que vous devriez faire et comment. Vous donner des infos sur vos probabilités d'être en tête : ok. Vous dire si vous devriez folder ou relancer et de combien, interdit. Idem si le logiciel vous informe à partir de données que vous n'avez pas récolté vous-même (base de donnée) : interdit au titre de l'interdiction du partage d'informations.

Parmi ces logiciels généralement autorisés, on note par exemple PokerStove ou Equilab (qui nécessitent d'entrer les informations manuellement) ou Magic Hold'Em (automatique).

Logiciels de macros

Ces logiciels ne vous conseillent pas et ne vous indiquent rien. Ils servent seulement à faciliter physiquement le jeu grâce aux raccourcis clavier. Ils permettent d'attribuer à vos touches de clavier des actions précises. Vous pouvez ainsi faire en sorte que la touche C couche automatiquement votre main, que la touche B fasse une mise aux 2/3 du pot, que la touche R fasse une relance à 3 fois la mise de votre adversaire (mais que la touche T fasse une relance à seulement 2 fois sa mise), et ainsi de suite. Pour les joueurs qui ont des habitudes bien déterminées en terme de mises et de relances notamment, c'est un outil pratique qui permet de se simplifier la vie, d'éviter les erreurs et de garantir que l'on joue exactement les sommes souhaitées dans le temps imparti.

Parmi les logiciels de macros, on peut citer AutoHotKey ou MacroExpress.

En tant que débutant, quels logiciels utiliser, au final ?

Voilà une bonne question. En premier lieu, il va de soi que nous vous conseillons vivement de vous en tenir aux logiciels autorisés. Les logiciels "interdits" sont souvent détectés et entraînent un bannissement définitif de la salle de poker. Comme leur circulation est restreinte et se fait souvent via des circuits "parallèles", le risque qu'ils contiennent un virus qui se retourne contre vous (par exemple en annonçant vos cartes privatives à des adversaires munis d'un outil approprié) est grand. Cela vaut aussi, par ailleurs, si vous tentez d'utiliser un logiciel piraté. Nous vous déconseillons vivement de télécharger un logiciel autorisé ailleurs que sur son site officiel, afin d'éviter qu'il soit vérolé par un mouchard.

Notre opinion est qu'un tracker muni d'un HUD relativement simple est un outil très utile aux débutants.

Nous aimerions également vous conseiller un calculateur de cote automatique tant cela peut représenter un allié précieux pour les débutants, mais malgré nos recherches, nous n'en connaissons aucun qui soit à la fois clair et adapté aux débutants, compatible avec les salles de poker françaises, et dénué de fonctions interdites par les salles. Si vous en connaissez, vous pouvez laisser un message sur les forums de PokerNovice.

De fait, après avoir longtemps pesé le pour et le contre, Poker Novice recommande PokerTracker 4.

Il est disponible en version d'essai gratuite, il est compatible avec la plupart des salles de poker françaises, il est accepté par toutes les salles, il est très complet, il n'est pas très cher, c'est un très bon tracker et HUD simple à installer et efficace... il contient peut-être un peu trop d'informations pour un débutant mais nous pensons malgré tout qu'il s'agit de la meilleure alternative sur le marché à ce jour. C'est le logiciel que nous recommandons aux relatifs débutants du poker.

D'autres logiciels pourront vous être utile dans vos sessions de poker lorsque vous vous serez davantage familiarisé avec tous les termes techniques et les calculs mathématiques, ou lorsque vous ferez du multi-table. Mais si vous êtes lecteur de PokerNovice, c'est que vous n'en êtes pas encore là. Contentez-vous donc de PokerTracker 4, nous pensons que cela devrait déjà vous faciliter significativement la tâche au quotidien.

Partager

École de Poker

Motivé pour pousser plus loin l'apprentissage du poker ?

Découvrez Poker Strategy, l'école de poker gratuite,
Et bénéficiez de 45€ de mise de départ gratuite pour faire vos armes au poker en ligne !